Le château Duplessy à Cénac doit son nom à une famille de parlementaires installée dans le Bordelais depuis au moins le 16è siècle.

Cette famille avait acquis à cette époque la maison noble de Porges dont la demeure, actuellement connue sous le nom de Château Duplessy, ne devait former qu’une simple dépendance et se présenter sous la forme d’une ferme.
Au milieu du 17è siècle, est édifiée la belle maison qui fait passer l’ancien édifice du statut de ferme à celui de demeure.

Cette construction consiste alors en deux corps de bâtiments rectangulaires, parallèles entre eux et perpendiculaires à une simple galerie percée en son centre d’un portail. Ce n’est que plus tard, au 19è siècle, que cette galerie sera transformée en véritable corps de bâtiment à pavillon central à étage couvert d’une haute toiture d’ardoise.
Le plan, le décor d’architecture et les frontons très maniéristes rappellent le répertoire utilisé dans d’autres réalisations de la région.

On ignore par qui les Duplessy ou un autre propriétaire et à quelle occasion fut décidée la construction de cette demeure. Celle-ci appartient, en 1679, à Jean Baron, avocat „en la cour du Parlement“. A la suite d’un litige, un arrêt du Parlement, intervenu le 1er juillet 1700, attribue la propriété Duplessy à l’un de ses créanciers, Pierre Roche, qui exerce également la profession d’avocat au Parlement.

Il conserve le domaine et ses vignes jusqu’en 1728, date à laquelle il cède à un négociant nommé Hilaire Lamalétie dont la famille connaît pendant un demi-siècle une remarquable ascension, passant en deux générations de la bourgeoisie à la noblesse. En 1771, un petit-fils d’Hilaire épouse même la petite fille du grand Montesquieu, Mlle de Guichaner.

Le domaine, qui s’étend sur une centaine de journaux dans les paroisses de Camblances et Cénac, devient, en 1778, la propriété d’un armateur et négociant prospère, Arnaud Moulinié.
Lorsqu’il meurt en 1813, sa fortune est réduite par les conséquences de la Révolution et de la politique suivie sous l’Empire. Ses enfants héritent de Duplessy et, à la suite d’un partage intervenu le 18 août 1844, Elicio Moulinié, petit-fils d’Hilaire, en devient le propriétaire.

Le 26 février 1877, Elicio Moulinié se défait du domaine. Le nouveau propriétaire, Eugène Larronde, un négociant bordelais, le cède après une dizaine d’années à la société de négoce en vins et spiritueux „Larronde Frères“ que ses deux fils ont fondé. En 1906, les deux associés vendent à leur tour Duplessy à un autre négociant de Bordeaux, Jean-Louis Maurice.